Tristes notices. En finir avec les notices de femmes artistes.

À un moment de notre vie de chercheuse et chercheur nous avons toutes et tous eu l’occasion de nous essayer à la rédaction de notices de quelques signes (2000 ou 3000). L’exercice, s’il peut se révéler riche dans l’effort de synthèse qui nous est demandé, restreint l’écriture à de multiples contraintes. À quoi bon les notices ? Nous faisons face à un jeu d’équilibriste, coincé.e.s entre une volonté de faire connaitre à un public a priori non spécialiste le sujet dont nous sommes a priori spécialiste.

Pourtant ce format est un tiraillement pour ses rédacteurs et rédactrices, il n’est pas satisfaisant, encore moins lorsqu’il concerne des biographies de femmes artistes.

Plaidoyer pour qu’en 2021 on en finisse avec les notices de femmes artistes.

Anna Atkins (1799-1871), Chondrus crispus, vers 1843-1853, cyanotype, Rijksmuseum (source Rijksmuseum)

Continuer la lecture de « Tristes notices. En finir avec les notices de femmes artistes. »

‘Masculinities’. Londres – [Arles] – Berlin

Masculinities: Liberation through Photography (Barbican Centre, Londres) août 2020

L’exposition Masculinities: Liberation through Photography devait être montrée aux Rencontres de la photographie d’Arles cet été 2020. Malheureusement pour le public français, elle finit le 23 août à Londres où elle est prolongée jusqu’au 23 août et ne traversera la Manche seulement pour être présentée à Berlin au Gropius Bau en octobre.

Vue de l’entrée de l’exposition ‘Masculinities: Liberation through Photography’ au Barbican Centre, Londres (photo personnelle. août 2020)

Continuer la lecture de « ‘Masculinities’. Londres – [Arles] – Berlin »

Don’t Stop Believing. Le “monde d’après” [sic], les artistes femmes et les musées.

En 2020, se demander OÙ sont les femmes artistes est devenu un poncif, une formule dépassée : elles sont dans les réserves des musées. Peuvent-elles en sortir, dans le “monde d’après” [sic] ?

Amélie Beaury-Saurel, "Dans le bleu", 1894, pastel,  75 cm x 82 cm, Toulouse, musée des Augustins
Amélie Beaury-Saurel, “Dans le bleu”, 1894, pastel, 75 cm x 82 cm, Toulouse, musée des Augustins

Continuer la lecture de « Don’t Stop Believing. Le “monde d’après” [sic], les artistes femmes et les musées. »

Stéréotypes de la femme artiste à l’écran (XVIIIe-XIXe siècles)

Extrait de la bande-annonce du film “Portrait de la jeune fille en feu”, réalisé par Céline Sciamma, 2019.

Dans une grande majorité des cas les films véhiculent une image de la “Femme Artiste” qui suit davantage les codes du drame fictif que l’actualité de la recherche en histoire de l’art, c’est un fait, et ça n’est, à première vue, pas très grave. De plus, le storytelling n’est pas le monopole des artistes femmes, le goût pour le tragique ainsi qu’une fascination – parfois morbide – pour les “génies tourmentés” s’appliquent aussi aux artistes hommes comme Van Gogh, Manet, Rodin, entre autres, qui ont eu aussi droit à leur biopic1. Les personnages féminins, qui apparaissent de plus en plus à l’écran dans des drames en costumes d’époque, répondent à d’autres stéréotypes, indissociables de leurs condition de femmes artistes, qui vont jusqu’à déterminer la perception des véritables artistes femmes qui ont existé. Sans tomber dans une victimisation inutile, cette perception du public non spécialiste n’est malheureusement que très rarement contrebalancée par une offre scientifique beaucoup plus pointue, contrairement aux artistes hommes qui font largement l’objet de publications et expositions leur permettant, à eux, de se défaire des clichés qui les concernent.  

Continuer la lecture de « Stéréotypes de la femme artiste à l’écran (XVIIIe-XIXe siècles) »

  1. Voir Steven Jacobs, Framing Pictures: Film and the Visual Arts, Edimbourg, Edinburgh University Press, 2011, “Appendix to Chapter 2, Artist Biopics”, pp. 180-182. []

À propos du parcours “Femmes, art et pouvoir”, musée d’Orsay (juin-octobre 2019)

Les débats actuels sur les cartels suscités par l’exposition Francis Bacon du Centre Pompidou (11 septembre 2019 – 20 janvier 2020), ont révélé les divergences entre celles et ceux qui voient dans le parti pris de ne pas en mettre une manœuvre élitiste, conduisant à une mise à l’écart de certains publics qui n’ont à disposition que ces outils de médiation gratuite pour comprendre les œuvres ; et celles et ceux qui revendiquent un droit à la contemplation, devant les tableaux, dont les cimaises devraient être lavées de cette vaine littérature, entrave à la délectation esthétique et au plaisir de voir. 

Continuer la lecture de « À propos du parcours “Femmes, art et pouvoir”, musée d’Orsay (juin-octobre 2019) »

Aller/Retour Argument de Rouen 2018 – souvenirs

 

L’Argument de Rouen organisé par la Réunion des Musées Métropolitains Rouen-Normandie (RMM) et l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), soutenu par l’association AWARE et le Journal des Arts, et parrainé par le ministère de la Culture, s’est tenu le 10 octobre 2018 à l’Hôtel des Sociétés Savantes de Rouen. Il avait pour thème “Égalité femmes-hommes : où en sont les musées ?”.

Continuer la lecture de « Aller/Retour Argument de Rouen 2018 – souvenirs »