Dior, Judy Chicago et Linda Nochlin

Retour sur l’installation The Female Divine de Judy Chicago pour le défilé Dior au musée Rodin, Paris, accessible au public du 21 au 26 janvier 2020.

Vue extérieure de « The Female Divine » de Judy Chicago, jardin du musée Rodin, Paris, 21 janvier 2020 (c) Eva Belgherbi

Connue pour The Dinner Party, 1974-1979, exposé au Brooklyn Museum, l’artiste Judy Chicago a créé l’installation The Female Divine pour abriter le défilé Dior qui a eu lieu le 20 janvier 2020 dans le jardin du musée Rodin à Paris. 

Continuer la lecture de « Dior, Judy Chicago et Linda Nochlin »

Le label « Femme Artiste » – bingo

Je me souviens de l’exposition Paula Modersohn-Becker au musée d’art moderne de la ville de Paris en 2016 qui m’a fait découvrir cette artiste dont j’ignorais alors l’existence. J’avais lu les articles parus dans la presse qui employaient des éléments de langage que j’ai ensuite retrouvé dans beaucoup de papiers ou documentaires qui traitaient d’artistes bien différentes de Paula Modersohn-Becker et opéraient ainsi comme des générateurs automatiques de récits de femmes artistes.

Paula Modersohn-Becker, « Autoportrait aux camélias », 1907, huile sur toile, 62 × 31 cm, Essen, musée Folkwang (source wikipedia)

 

Continuer la lecture de « Le label « Femme Artiste » – bingo »

‘Masculinities’. Londres – [Arles] – Berlin

Masculinities: Liberation through Photography (Barbican Centre, Londres) août 2020

L’exposition Masculinities: Liberation through Photography devait être montrée aux Rencontres de la photographie d’Arles cet été 2020. Malheureusement pour le public français, elle finit le 23 août à Londres où elle est prolongée jusqu’au 23 août et ne traversera la Manche seulement pour être présentée à Berlin au Gropius Bau en octobre.

Vue de l’entrée de l’exposition ‘Masculinities: Liberation through Photography’ au Barbican Centre, Londres (photo personnelle. août 2020)

Continuer la lecture de « ‘Masculinities’. Londres – [Arles] – Berlin »

Kids, femmes et musées

Pourquoi et comment avec ce livre vos enfants 10 ans + en sauront davantage – et surtout mieux – que nous en 2020 sur les femmes artistes, les collectionneuses et les historiennes de l’art de la fin du XIXe siècle à nos jours.

Sophia Bennett and Manjit Thapp, The Bigger Picture, Women Who Changed the Art World, London, Tate Publishing, 2019.
Sophia Bennett and Manjit Thapp, ‘The Bigger Picture, Women Who Changed the Art World’, London, Tate Publishing, 2019 (photo personnelle. août 2020).

Repéré par hasard au rayon « enfants » de la boutique/librairie de la Tate Britain1 entre boîtes de crayons de couleurs et taille-crayons géants, The Bigger Picture, Women Who Changed the Art World2 est un livre de 112 pages destiné aux « 10 + » qui comporte des qualités indéniables, souvent absentes des publications au sujet similaire destinées au grand public « adulte ».

Continuer la lecture de « Kids, femmes et musées »

  1. Cet article n’a absolument pas pour ambition de faire la promotion publicitaire de ce livre. Il n’a pas non plus la naïveté de démontrer que le monde de l’art outre Manche serait fabuleux ou bien mieux que ce qui se fait en France, d’autant plus que l’institution londonienne fait face en ce moment même à d’importantes restrictions budgétaires et licencie de nombreuses personnes. Un appel à la grève a été publié pour la semaine du 17 août, voir ici, ici et cet article. []
  2. Sophia Bennett and Manjit Thapp, The Bigger Picture, Women Who Changed the Art World, London, Tate Publishing, 2019. []