Victime de la mode – chronique d’un sujet dit “à la mode”

Tel est son nom de code

L’utilisation de méthodologies issues des études de genre appliquées à l’histoire de l’art pour des périodes antérieures au XXe siècle est souvent réduite en France à la recherche sur les femmes artistes et perçue avec parfois – souvent – une certaine condescendance comme un phénomène nouveau, « à la mode ». Mais de quoi parle-t-on ?

Julie de Graag (1887-1924) “Slowworm”, crayon, pinceau et stylo noir, Rijksmuseum

Continuer la lecture de « Victime de la mode – chronique d’un sujet dit “à la mode” »

Expositions de femmes artistes en France : stop ou encore ?

Plusieurs expositions plus ou moins en rapport avec ce thème – en est-ce vraiment un ? – devraient ouvrir bientôt (🤞) à Paris (Elles font l’abstraction et Peintres femmes. Naissance d’un combat 1780-1830), à Nice (Les Amazones du POP 1961-1973), à Bourg-en-Bresse (Suzanne Valadon et ses contemporaines, peintres et sculptrices 1880-1940), à Poitiers (L’amour fou ? Intimité et création, 1910-1940). Les deux dernières ont fait d’abord étape respectivement à Limoges et à Quimper. Compte tenu de la crise sanitaire et de la fermeture des musées (une situation qui dure depuis le 30 octobre 2020), la première n’a pas été ouverte au public et la seconde a tenu deux semaines.

photo personnelle, 2007, Eva Belgherbi (c)

En attendant de pouvoir remettre les pieds dans une salle d’exposition, j’ai tenté un bilan – “calmement” – sur les expositions d’artistes femmes, surtout celles qui concernent la période avant les années 1960, beaucoup plus rares.

Continuer la lecture de « Expositions de femmes artistes en France : stop ou encore ? »